Madama Butterfly

jeudi 26 avril, vendredi 27 avril et samedi 28 avril 2018 à 20h

@ La Crypte 07150 Lagorce

 

Entrée adulte : 25€ | Entrée enfant : 10€

Le partenariat lancé en 2017 entre la Commune de Lagorce et l’association At Home La Bastide est reconduit pour cette saison. Le cadre privilégié de La Crypte attend les passionnés de voix, d’opéra, de tragique les jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 avril à 20h00 pour une adaptation de « Madama Butterfly », opéra composé dans sa version définitive en 1906 par Giacomo Puccini.
Après l’Italie de « Tosca », Kate Ladner (soprano), Jung Soo Yun (ténor), Nicholas Todorovic (baryton basse), Agnès Fauritte (mezzo soprano) aux côtés d’autres interprètes brillant(e)s auront l’immense joie de vous transporter au Japon sur un arrangement et un accompagnement au piano de Linnhe Robertson.

Distribution : Kate Ladner (Cio Cio San), Jung Soo Yun (Ltn Pinkerton), Nicholas Todorovic (Sharpless), Agnès Fauritte (Suzuki), Messaoud Bouabdallah (Goro), Nicolas Dritsch (Il Commissario), Laurène Dupuis (Kate Pinkerton), Les Bouches Rouges (chœur), Linnhe Robertson (arrangement & piano)


Jung Soo Yun


Salué par le magazine ‘Opera Now’, Le ténor sud-coréen Jung Soo Yun, est sorti premier prix du concours international de chant Montserrat Caballé, mais aussi du prix Richard Tauber, du Stuart Burrows International Voice Award et du concours Les Azuriales Opéra en France.
Les projets récents et futurs comprennent Nemorino (L’elixir d’amour), le chanteur italien (Le Chevalier à la Rose) à l’Opera North et Alfredo (La traviata) au West Green  House Opera et à l’Opéra de Cork, Macduff (Macbeth) au Buxton Festival.
À l’automne 2017, il chantera Rinuccio à l’Opéra de Göteborg et, au printemps 2018, il retourne à l’opéra national danois comme Alfredo dans La Traviata.

 

A lire aussi :
http://www.ascolta-artists.com/EN/person/91/

A écouter :
Tenor Jungsoo Yun Pourquoi me reveiller_Werther
https://www.youtube.com/watch?v=A2yYxiqFM6U

Di rigori armato il seno
https://www.youtube.com/watch?v=ZKXXfseaapE


Linnhe Robertson

 

Linnhe Robertson, pianiste, intervient dans de nombreuses grandes écoles de musique à travers le monde en tant que coach, répétitrice vocale, accompagnatrice et claveciniste. En début de carrière, elle a fait partie du personnel musical de l'Australian Opera.
Elle a ensuite travaillé en tant que manager d'artistes et en tant que directeur général d'un ensemble de musique classique contemporaine, avant d'accepter le poste en 2002 de Directrice des études de chant à la Guildhall School of Music and Drama. Elle est maintenant responsable du Département Etudes vocales.

Linnhe continue à se produire à travers la Grande-Bretagne et en Europe, comme accompagnatrice lors de récitals de chanteurs d'opéra.


Madama Butterfly


Nagasaki, quartier d’Omara, « temps présent » [1901-1904]). Un jeune officier américain en escale, Benjamin Franklin Pinkerton, loue une maison traditionnelle et épouse à cette occasion une geisha de quinze ans, Cio-Cio-San (ce qui signifie en japonais « Madame Papillon »). Simple divertissement exotique pour lui, le mariage est pris très au sérieux par la jeune Japonaise qui renonce à sa religion. Après une cérémonie, gâchée par l’oncle bonze, se noue une brève idylle (acte I).

Trois ans ont passé, espérant toujours le retour de Pinkerton dont elle n’a plus de nouvelles, Cio-Cio-San lui reste néanmoins fidèle et refuse des propositions alléchantes de mariage. Pinkerton revient enfin au Japon avec sa nouvelle épouse américaine et apprend qu’il a eu un fils en son absence. Quand Cio-Cio-San comprend enfin la situation, elle leur abandonne son enfant et se donne la mort par jigai, en se poignardant (acte II, en deux parties).

 

Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Madame_Butterfly